Shampoing à la poudre de shikakaï

Comme je l’expliquais dans un précédent article, je boycotte de plus en plus les produits industriels dans ma salle de bain. C’est le grand chamboulement dans mes habitudes, et je suis donc à la recherche d’une nouvelle routine capillaire. Première chose chose à faire : un point sur ma nature de cheveux. J’ai les cheveux longs et bruns, les racines qui régraissent assez vite, et les pointes plutôt cassantes (pour le coté naze), par contre j’ai la chance d’avoir une nature de cheveux faciles à coiffer : ils sont raides naturellement, ni trop fins ni trop épais.

Je cherche donc un produit qui ralentisse le régraissement de mes racines, tout en hydratant suffisamment mes longueurs et mes pointes.

L’un des premiers produits ayant attitré mon attention : la poudre de shikakaï.

C’est le produit phare du moment ! Il faut dire que les promesses sont nombreuses : assaini le cuir chevelu, fais briller, et surtout, accélère la pousse (ouais, ça envoie du lourd).  En plus c’est un produit 100% naturel, alors j’ai foncé !

Commençons par une petite présentation :

La poudre de shikakaï est une poudre dite « ayurvédique« , ce qui signifie simplement qu’elle est issue de la médecine traditionnelle indienne. Elle est faite à partir du fruit de l’acacia concinna, et signifie littéralement en indien « fruit pour les cheveux ». Riche en saponine naturelle, c’est une excellente base lavante. On peut l’utiliser tel-quelle, où l’inclure dans une recette de shampoing maison.

J’ai voulu testé l’utilisation « directe », simplement en préparant une pâte avec de l’eau tiède et de la poudre. Après avoir fait quelques recherches j’ai vu qu’il était recommandé de mélanger la poudre de shikakaï à du yaourt nature en plus de l’eau, afin de faciliter son rinçage et aussi de contrer son côté « asséchant ». J’ai donc préparé le mélange suivant :

Recette pour une utilisation sur cheveux long

  • 2 cuillères à soupe de poudre de shikakaï
  • 1/2 yaourt nature
  • 2 cuillères à soupe d’eau

Dans un bol, placez tous les ingrédients et touillez avec une cuillère ou une spatule jusqu’à obtenir une pâte homogène. Appliquez sur vos cheveux humides, frottez délicatement et rincez a-bon-dam-ment.

Cuir chevelu juste après shampoing au shikakai:

Mon avis après 15 jours d’utilisation (7 shampoings)  :

Cette recette est très facile à mettre en oeuvre. La poudre de shikakaï n’est pas difficile à trouver sur internet (je l’ai commandé sur aromazone pour 3,90€ les 250g), vous pouvez l’utiliser juste avec de l’eau ou ajouter un yaourt nature (généralement il y en a toujours un qui traîne dans le frigo…).  Vous pouvez facilement adapter les quantités selon votre longueur de cheveux. Je trouve que le ratio d’un demi yaourt pour deux grosses cuillères de poudre de shikakaï est pas mal niveau texture, vous pouvez l’allonger plus ou moins avec un peu d’eau. Je vous conseille de faire cette recette au dernier moment, et de conserver votre yaourt nature entamé au réfrigérateur jusqu’au prochain shampoing, plutôt que d’en faire une double quantité et de devoir conserver votre pâte-shampoing. Avec le yaourt, l’application est assez facile. Si vous avez des cheveux longs, le rinçage est plus long (normal) mais il ne faut pas lésiner sinon vous vous retrouvez avec des résidus sur les longueurs qui leur donneront un côté poisseux.

Si comme moi vos pointes sont assez sèches, vous pouvez mettre un peu d’après shampoing dessus, car le shikakaï n’est pas si hydratant. D’ailleurs si quelqu’un a une bonne marque ou une recette d’après shampoing naturel, n’hésitez pas à la laisser en commentaire, je suis preneuse !

Je trouve le séchage assez long après ce shampoing, les cheveux sont comme enrobés de matière, malgré un rinçage minutieux. En revanche visuellement, ils sont vraiment propres et très brillants. Ils sont gainés, volumineux, ce qui est sympa pour les coiffer. Les racines sont impeccables mais pas plus longtemps qu’avec un shampoing ordinaire, c’est à dire grasses au bout de deux jours pour moi… Je trouve aussi qu’ils sont plus difficile à démêler. Ah et la poudre de shikakaï est très volatile, attention de ne pas inspirer une grande bouffée d’air au-dessus du paquet (comme je l’ai fait bien sur) au risque d’en prendre partout et de tousser pendant 10 minutes, en plus l’odeur n’est pas particulièrement agréable.

En résumé :

Les +
C’est très facile à utiliser
Les cheveux sont parfaitement lavés
La chevelure est douce et brillante

Les –
Le rinçage prend du temps (oups la facture d’eau)
Ne ralenti pas le régraissage
Le démêlage est difficile

La poudre de shikakai est un excellent produit pour les cheveux, elle leur donne vraiment beaucoup de brillance et son pouvoir lavant est efficace. Pour ce qui est de l’accélération de la pousse des cheveux, je ne l’ai pas testé assez longtemps pour pouvoir le confirmer, mais je suis plutôt sceptique de ce point de vue là. La vitesse à laquelle ils poussent est, d’après-moi, surtout liée au fait de ne pas casser les pointes ! Car si les pointes cassent au fur et à mesure que le cheveux pousse on ne peut pas en constater la croissance. Par contre, s’il n’agit pas sur le vitesse de « création » du cheveu (qui est en moyenne de 1 – 1,5cm par mois), son effet fortifiant peut sans doute renforcer les pointes et donc limiter la casse : les cheveux pousseront donc de façon plus visible.  En l’associant avec d’autres produits, comme des huiles, pour compenser son manque d’ïï

hydratation, je pense que le shikakai peut faire des miracles !
Je suis en train de le tester sous une autre forme, je vous en parlerai dans un prochain article 😉
En attendant n’hésitez pas à le tester et à me dire ce que vous en avez pensé !

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire